•  

    Aujourd'hui je RE-publie ma recette de "poires au café" du 30 novembre dernier !  Pourquoi ???

    Il y a quelques jours, j'avais constaté un problème dans la "gestion" de mes rubriques (celles que vous pouvez voir dans la colonne gauche).  Elles apparaissaient toutes en double exemplaire.  J'ai donc commencé à supprimer un exemplaire des 4 premières rubriques.  Je n'ai pas réfléchi plus loin que le bout de mon nez et, du coup, j'ai fait pire que bien !  En faisant cette manipulation, j'ai tout supprimé, donc les billets des rubriques avec, forcément !  J'avais donc perdu pas mal de billets qui avaient été importés de mon blog Overblog.

    Mais heureusement que sur la plate-forme Eklablog nous avons un service "support" génial !  Service efficace : réponse rapide (seulement quelques heures), gentillesse, travail jusqu'à pas d'heure, ...  L'aimable GdC a su récupérer tout ce que j'avais perdu, sauf un seul billet : celui de ma recette de poires au café.  Et je n'ai rien dû faire !  Merci GdC !

    Revenons-en maintenant à mes poires !

    Quand j'étais très très jeune et vivais encore chez mes parents, ma grand-mère paternelle (qui habitait avec nous) pochait les poires "Jefkes" (variété de poires à cuire) dans du café et d'autres choses, mais quoi ?  C'était un délice, une vraie gourmandise.  Aaah... les poires "Jefkes", c'est bien dommage qu'on n'en trouve plus.

    Poires "Jefkes" : clic

    Aujourd'hui, on peut trouver des poires "Wildeman", qui sont aussi des poires à cuire, mais il faut chercher car elles ne sont pas faciles à trouver.  Il y a 3 semaines, j'en ai trouvé au marché bio du mercredi matin à la Place Sainte-Catherine dans le centre ville.  Ces poires sont très petites (± 5-6 cm de diamètre sur 5-6 cm de hauteur).

    Apéritif, amuses-bouches

    Comme je n'ai jamais eu la recette de ma grand-mère, ma copine Anne m'a donné celle de "sa" grand-mère.

    Entre-temps, Mark a publié une recette de poires au café, inspirée de recettes trouvées ci et là sur le net et ailleurs.

    Quant à moi, je me suis inspirée des recettes de Anne et Mark, en faisant encore une autre !  Cela a donné un très bon résultat et nous avons trouvé cette recette excellente.

    Poires au café

    Ingrédients :Apéritif, amuses-bouches

    - 6 poires Wildeman (± ½ kg)
    - 1 bâton de cannelle
    - 2 étoiles de badiane
    - 3 gousses entières de cardamome verte
    - ½ gousse de vanille, coupée en deux et grattée
    - 3 càs de sucre de canne blanc
    - café noir très fort
    - eau                                                                        

    Réalisation :

    Préparer du café noir très fort.
    Equeuter les poires, les éplucher, les couper en deux, enlever les pépins et parties dures.
    Déposer les ½ poires dans une casserole.  Les recouvrir à hauteur d'un mélange 50/50 de café fort et eau.
    Ajouter le sucre de canne.
    Couper la gousse de vanille en deux et gratter.  Récupérer les graines, les ajouter dans la casserole.
    Ajouter les autres épices.

    Faire cuire de 20 à 30 minutes (vérifier la cuisson à l'aide de la pointe d'un couteau).  Ici, elles ont cuit 25 minutes.

    Entreposer au frigo une fois refroidies, ou manger à température ambiante.

    Apéritif, amuses-bouches

    Nous les avons mangées à température ambiante, et ce fut un délice…

     

     


    2 commentaires
  •  

    Qu'est-ce qu'il fait chaud depuis quelques jours, et ce n'est pas fini !  Ma station météo indiquait 30°C à l'extérieur et 27°C dans la cuisine à 18 heures.  Heureusement que nous avons la clim' dans le living !  C'est la seule pièce fraîche (22-23°C) de l'appartement.

    Mais de quoi nous plaignons-nous ?  Un coup, il fait trop froid.  Un coup il pleut à n'en plus finir.  Maintenant il fait trop chaud.  Jamais contents !

     

    Du coup, hier soir, j'avais envie de nous faire un p'tit dessert bien frais.  J'avais des fraises qui attendaient impatiemment d'être mangées.  Alors, je leur ai fait leur sort avec cette soupe (recette d'une newsletter d'une grande surface à laquelle j'ai ajouté du poivre au citron).

     

    C'était bon, rafraîchissant, bien parfumé.  Rapide et ultra simple à faire.

     

    Soupe de fraises au sirop d'orgeat

     

    Ingrédients pour 4 personnes :

     

    - 500 g de fraises

    - ½ botte de menthe fraîche

    - 5 cl de sirop d'orgeat

    - poivre au citron (du moulin)

     

    Réalisation :

     

    Faire chauffer 20 cl d'eau. Une fois bouillante y plonger la menthe et laisser infuser 8 minutes. Filtrer et réserver.

     

    Laver et équeuter les fraises. Les couper en morceaux et les mettre dans le bol du blender.  Ajouter l'infusion de menthe, le sirop d'orgeat et quelques tours de poivre du moulin (poivre au citron).  Mixer jusqu'à obtention d'un potage bien lisse et réserver au frigo.

     

    Servir très frais.


    9 commentaires
  •  

    Et voilà.  Le moment tant attendu est arrivé !  Nous sommes le 15 mai, il est 10 heures !

    Alors, sur proposition de Chef Damien, je poste ma petite recette réalisée en vue de défendre les couleurs belges du blog franco-belge sur le thème « fraise et rhubarbe ».

     

    J'espère qu'elle vous plaira.

    En tous cas, Zhom et moi avons beaucoup aimé.

     

    Alors ?  Qui va gagner ?  La France ou la Belgique ?  Wait and see...

     

    Verrines mascarpone, fraise-rhubarbe à la rose



     
    Ingrédients pour 6 verrines :

     

    - 250 g de mascarpone

    - 40 g de sucre en poudre

    - 1 sachet de sucre vanillé (ici Madagascar : vanille intense au sucre roux de canne)

    - 2 jaunes d'œufs

     

    - 300 g de fraises bien parfumées

    - 3 càs de liqueur de rose

    - 4 gouttes d'essence de rose

    - 1 càs de sucre roux de canne

    - poivre long

     

    - 5 tiges de rhubarbe de la grosseur d'un pouce*

    - 4 càs de sucre roux de canne

    - fève tonka

    * Mes tiges étaient très rouges et très tendres.  Je ne les ai donc pas pelées car je voulais garder leur couleur rouge.

     

    - 6 biscuits roses de Reims (taille standard)

    - 6 mini-biscuits roses de Reims

    - 1 càs de pistaches émondées

    - 6 fleurs de bourrache

     

    Réalisation :

     

    Le mascarpone

     

    Battre les jaunes d'œufs avec le sucre en poudre et le sucre vanillé jusqu'à ce que le mélange blanchisse et fasse ruban.  Incorporer au mascarpone et mélanger vigoureusement jusqu'à ce que le mélange soit bien lisse.  Mettre en attente au frigo.

     

    Les fraises

     

    Laver, équeuter et sécher les fraises.  Les couper en petits morceaux.  Les mettre dans un saladier avec 1 càs de sucre roux de canne, 3 càs de liqueur de rose, 4 gouttes d'essence de rose et ± 1 cm de poivre long râpé avec une râpe à épices Microplane.  Bien mélanger et laisser macérer environ 1 heure.

     

    La rhubarbe

     

    Laver les tiges de rhubarbe (inutile de les peler si les tiges sont tendres), les sécher et les couper en petits tronçons.  Mettre les morceaux dans un poêlon avec 4 càs de sucre roux de canne.  Faire chauffer à feu assez fort, ensuite diminuer à feu moyen et faire cuire 5 minutes (pas plus) en mélangeant régulièrement.

    Retirer le poêlon du feu et laisser refroidir.

    Une fois la rhubarbe refroidie, râper ± 1 cm de fève tonka (râpe à épices Microplane).  Mélanger et laisser en attente.

     

    Montage des verrines :

     

    Déposer une couche de biscuit rose écrasé dans le fond de chaque verre
    (1 biscuit par verre).

    Continuer avec une couche de mascarpone.

    Ensuite, une couche de rhubarbe.

    Une couche de mascarpone.

    Une couche de fraises + 1 càs de jus de
    macération.

    Parsemer avec les pistaches concassées en petits morceaux.

    Décorer avec une fleur de bourrache et un mini-biscuit rose.



















    Voili.  Voilou.

    Que les meilleurs gagnent !  Le match va être serré !


    22 commentaires
  •  

    Ce soir, je suis de sortie avec mes amis blueseux, concert oblige !  On va s'en mettre plein les oreilles et... plein la panse !  Oh Yeah...

     

    Ce soir donc, concert de R&B Explosion



    Je vais donc retrouver mes amis à notre club bruxellois et leur amènerai 2 fournées de canelés bordelais que j'ai cuites cet après-midi.  Il faut savoir que ces hommes aiment bien les petites douceurs.  Je leur ai fait goûter une fois, et c'est qu'ils adorent ça les bougres !

     

    La recette originale se trouve ici.
    Je ne peux pas dire si c'est ma recette préférée de canelés, mais dès le jour où je l'ai testée, c'est-à-dire il y a déjà plusieurs années, je n'ai jamais cherché à en tester d'autres car cette recette me plaît !  Et je n'en veux pas d'autre.  Na !  Alors... pourquoi changer ?

     

    Canelés bordelais

     


     La photo n'est pas toute récente car je l'ai faite il y a déjà quelques années.


    Ingrédients (pour 16 canelés) :

    - ½  litre de lait entier
    - 2 œufs entiers et 2 jaunes
    - ½  gousse de vanille
    - 4 càs de rhum ambré
    - 100 g de farine
    - 200 g de sucre en poudre
    - 25 g de beurre

    Préparation :

    La veille :

     

    Couper la gousse de vanille en deux et récupérer les graines à l'aide d'un petit couteau.  Faire bouillir le lait avec les graines de vanille, les demi-gousses et le beurre.

    Pendant ce temps, mélanger la farine avec le sucre.  Incorporer les œufs (entiers et jaunes) d'un seul coup.  Bien mélanger jusqu'à ce que la masse soit bien lisse.

    Verser ensuite le lait bouillant.  Mélanger doucement afin d'obtenir une pâte fluide comme une pâte à crêpes.

    Laisser refroidir, puis ajouter le rhum.
    Placer au réfrigérateur 24 heures au minimum, 48 heures au maximum.

     

    Astuce : afin de remplir proprement mes empreintes à canelés sans mettre de la pâte partout, je transvase ma pâte dans un pichet à bec verseur avant de la mettre au frigo.

    Le jour J :

     

    Sortir la pâte du frigo au moins une heure avant la cuisson.

    Retirer les demi-gousses de vanille.

    Préchauffer le four à thermostat 9 (270°C).

    Poser les moules vides sur une tôle (cela vaut mieux avec des moules en silicone), et verser la pâte dans les empreintes en ne les remplissant qu'aux ¾.

    Enfourner et cuire à th. 9 pendant 5 minutes, puis baisser le thermostat à 6 (180°C) et continuer la cuisson pendant 1 heure.

    Le canelé doit avoir une croûte brune et un intérieur bien moelleux.

     

    Bien évidemment, un four n'étant pas l'autre, les temps et températures de cuisson peuvent varier en plus ou en moins.  A vous de faire des tests.

    Pour mes moules supportant une chaleur jusqu'à 230°C, c'est 15 minutes à 220°C et ensuite 55 minutes à 180°C.


    Démouler encore chaud.

     

    Je vous souhaite une bonne soirée.  La mienne le sera !

    Je vous donne rendez-vous demain à 10h00 pour un défi gourmand lancé par Damien, notre Chef préféré.


    8 commentaires
  •  

    Vendredi soir, après le saumon au beurre de cresson, nous avons mangé cette petite soupe de fraises pour le dessert.  Je l'avais préparée dans l'après-midi pour qu'elle ait le temps de rester au frigo quelques heures.

     

    C'était vraiment très très bon.

     

    Soupe de fraises à la mangue et romarin

     


    Ingrédients pour 2 personnes :

     

    - une barquette de fraises (j'avais 200 g)

    - 1 orange

    - 3 càs de sirop de mangue

    - 1 càs de miel de romarin

    - 1 gousse de vanille

    - 1 cm de poivre long (link)

     

    Préparation :

     

    Presser l'orange.

    Couper la gousse de vanille en deux et récupérer les graines avec la pointe d'un couteau.

    Verser le jus d'orange dans un petit poêlon.  Ajouter le sirop de mangue, le miel de romarin, les graines et la gousse de vanille, et le poivre long râpé (j'ai utilisé ma petite râpe à épices Microplane, et ça va tout seul !)

     

    Faire chauffer le poêlon et laisser réduire à feu moyen-fort pendant environ 20 minutes en surveillant et en mélangeant de temps à autre.

     

    Ensuite, passer le sirop au travers d'un tamis au-dessus d'un compotier.  Laisser refroidir.

     

    Pendant ce temps, laver, équeuter, et égoutter les fraises.  Les couper en quatre et les ajouter dans le sirop refroidi.  Mélanger et entreposer au frigo jusqu'à ce que la soupe soit bien fraîche.


    5 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique