• Et voila ! Culinaria² c'est fini !  Rendez-vous l'année prochaine...

     

    J'y ai donc été vendredi soir en compagnie de ma copine Françoise.

    Beaucoup de monde.  Il a fait horriblement chaud aussi.

     

    A l'entrée, en échange de nos passeports, nous avons reçu un pass pour un menu 3 et un pass pour un menu 4 (nous n'avions hélas pas le droit de choisir, c'est la règle du jeu).  Cela tombait bien, car c'était entre ces deux menus que j'hésitais.

    Alors, pour profiter chacune des deux menus, nous avons échangé chacun de nos plats après en avoir mangé la moitié.  Comme ça, nous avons pu goûter à tout !  

    Tout était très très bon, ainsi que les vins adaptés à chaque plat. 

    Pour la composition des menus 3 et 4, je vous renvoie ici .

     

    Je n'ai pas pris de photos des plats car trop contraignant.  Les photos étaient visibles sur le site de Culinaria², mais ils ont malheureusement tout supprimé car l'événement est terminé !

    Je peux juste vous montrer ce que j'ai scanné dans le petit carnet "pass" du menu 3 (cliquez sur chaque image pour l'agrandir), le carnet "pass" du menu 4 étant en possession de ma copine.


    Culinaria Menu3 1          Culinaria Menu3 2

     

    Culinaria-Menu3_3.jpg          Culinaria-Menu3_4.jpg

     

    Ce que j'ai le moins aimé des deux menus :

    ~ Lard de ferme confit, soufflé et laqué aux épices (Chez Bru**).  Plat présenté en verrine.  Le lard était super bon, mais je ne suis pas parvenue à deviner ce qu'était la mousse blanche qui l'entourait, qui, pour moi, avait très peu de goût.

     

    Ce que j'ai le plus aimé des deux menus :

    ~ Dashi / Nashi / Katsuobushi / nouilles somen / Kombu / ponzu / thon (L'Air du Temps **) excellent !

    ~ Joue de veau braisée.  Céleri-rave / estragon / parmesan (Hof Van Cleve ***)

      tout simplement divin, pour moi le "sommum" !

     

    Pour ce qui est des exposants (épicerie fine, vins, fromages, truffe, chocolats, épices, etc…), nous n'avons malheureusement pas eu le temps de nous arrêter chez chacun.  Nous avons en effet tourné en rond pour repérer les stands où étaient servis les entrées, les plats et desserts de nos deux menus (un peu le foutoir, mais certainement intentionnel pour je ne sais quelle raison), puis faire la queue pour recevoir nos plats et ensuite essayer de trouver à chaque fois une table pour pouvoir déguster nos plats.

     

    Un reproche, et non des moindres, et ici je fais ma "prout-proute" (ce qui n'est pas dans mes habitudes) : aucune table n'était débarrassée de la vaisselle sale !  L'organisateur n'avait-il pas prévu du personnel pour cette besogne, ou le personnel était-il débordé ?  En tous les cas, pas agréable de devoir faire le ménage soi-même pour avoir quelques cm² de libres afin de pouvoir déposer son assiette et son verre de vin !

     

    Nous avons aussi pu voir les deux ateliers qui étaient prévus ce soir-là :

     

    ~ Yves Mattagne (Sea Grill) & Wout Bru (Chez Bru)

    Ceux-ci nous ont préparé une gaufre salée aux crevettes, surmontée de quelques garnitures, mais impossible de me souvenir de ces garnitures.

    Note : Françoise, si tu passes par ici, je veux bien que tu me rafraîchisses la

             mémoire s'il te plaît !

    Hélas, pas de photo de la gaufre car pas vue de près

    Atelier très court (15 minutes), mais agrémenté de quelques pointes d'humour et franches rigolades de la part des deux chefs.

     

    Culinaria-Matagne-Bru_3.jpg

     

    Culinaria-Matagne-Bru_1.jpg  Culinaria-Matagne-Bru_2.jpg


    ~ Sang Hoon Degeimbre (L'Air du Temps)

    Ici, pas de recette, mais présentation d'un "tableau", avec description des plantes, herbes et fleurs comestibles.  Un vrai chef d'oeuvre.

    Une longue bandelette de daïkon déposée sur un plat noir, décorée d'une multitude d'herbes, de fleurs et pointes d'émulsions diverses de toutes les couleurs.

     

    Culinaria-Sang-Hoon-D._3.jpg  Culinaria-Sang-Hoon-D._2.jpg

                                                                                                                 jeunes légumes et aromatiques présentés dans un

                                                                                                                   vase avec une couche de terreau d'olives noires

     

    Culinaria-Sang-Hoon-D._1.jpg   Culinaria-Sang-Hoon-D._4.jpg

    daïkon, herbes, fleurs, pointes d'émulsions diverses, terreau d'olives noires


    C'est-y pas magnifique ça ?

     

    Salon à revisiter sans hésitation aucune, mais en ayant un peu plus de temps libre devant soi pour pouvoir en profiter pleinement.

    Allez, plus que 360 fois dormir pour l'édition 2011 de ce magnifique salon !

     

     


     


    6 commentaires
  •  

    Après le succès remporté l’année dernière,  Culinaria², le festival entièrement dédié à la gastronomie, revient en force pour sa deuxième édition.  Désormais, ce rendez-vous est devenu incontournable pour tous les amoureux de la gastronomie.

     

    Culinaria² a pour ambition de créer un lieu de transmission où chefs étoilés, mets gastronomiques, nouveaux produits raviront les papilles gustatives des nombreux visiteurs attendus.

     

    -cid_affFR.gif

    Cette année, Culinaria² s’installe dans le cadre idéal de Tour & Taxis à Bruxelles, du jeudi 3 au dimanche 6 juin 2010.  Quatre journées au parfum estival entièrement dédiées à l'art culinaire.  [lire la suite…]

     

    Pour ma part, j'irai à Culinaria² vendredi soir avec une copine.  A cette occasion,

    je nous ai réservé 2 passeports pour 2 menus de 4 plats préparés par 4 chefs différents !  Mais quels menus nous seront proposés vendredi soir ?  Surprise !

     

     MENU 1

    ~ Asperges de Malines cuites et crues à l’Iberico de Bellota et crémeux de parmesan

       (Bon-Bon *)
    ~ Féra du Lac Léman pochée au beurre salé, quinoa aux algues et radis, beurre

       d’érable (Dôme *)

    ~ Agneau rôti au cumin, safran, potimarron, piment (Sea Grill **)

    ~ Panna cotta au chocolat blanc, sorbet de guava avec émulsion de jus des herbes

       et sa gelée au vinaigre de sherry (Hostellerie St-Nicolas **)

     

     MENU 2

    ~ Tomate / pastèque / thon / feta ('t Zilte **)

    ~ Saumon mariné à la mayonnaise de salicorne, algues fraîches (Pastorale **)

    ~ Ailerons de volaille des Landes confits. Royale de foies et boudin aux morilles.

       Salade d’asperges blanches croquantes. Vinaigrette vieux vinaigre de vin jaune et

       huile pistache (Le Chalet de la Forêt *)

    ~ Chaud-froid au chocolat, glace au caramel et beurre salé (Couvert-Couvert *)

     

     MENU 3

    ~ Langoustine « dans la brume ».  Fenouil / orange / algues / ail des ours (Le Cor

       de Chasse *)

    ~ Lard de ferme confit, soufflé et laqué aux épices (Chez Bru **)
    ~ Joue de veau braisée.  Céleri-rave / estragon / parmesan (Hof Van Cleve ***)
    ~ Ceci n’est pas une orange ! (De Koopvaardij *)

     

     MENU 4

    ~ Carpaccio de coquilles Saint-Jacques marinées aux épices orientales (Comme

       chez Soi **)

    ~ Dashi / Nashi / Katsuobushi / nouilles somen / Kombu / ponzu / thon (L'Air

       du Temps **)

    ~ Osso Bucco sans l’os sur une purée de pomme de terre au safran aux petits

       légumes de saison (Senza Nome *)

    ~ Gelée chocolat - Yuzu - Banane – Yaourt (Eau Vive **)

     

    Ateliers du vendredi soir :

    ~ Yves Mattagne (Sea Grill) & Wout Bru (Chez Bru)
    ~ Sang Hoon Degeimbre (L'Air du Temps)

     

    Vivement vendredi soir et à bientôt...


     

     


    15 commentaires

  • Que faire à Bruxelles ce week-end ?

     

    Aller faire un tour au 18ème Marché Médiéval d'Etterbeek.

    D'autant plus que Mr Météo nous promet un temps superbe pour tout le week-end !

     

    Marche-medieval-Etterbeek-2010.jpeg 

    Le 18ème Marché Médiéval d'Etterbeek, qui se déroulera dans le quartier de La Chasse, accueillera cette année la Vendée (clin d'oeil à Marie-France !) comme invité d'honneur ainsi que l’Archéosite d’Aubechies.


    Durant tout le week-end, on pourra découvrir de nombreux artisans travaillant sur place ainsi que des animations déambulatoires constantes.  La compagnie médiévale qui recréera la vie moyenâgeuse se nomme Tempus Medielys.
    180 exposants venant pour la plupart de l’étranger proposeront des articles tout à fait spéciaux.


    Infos :

    http://www.etterbeek.irisnet.be/site/fr/actualite/info_jour_liste_htm#medieval

    Adresse : Avenue du Deuxième Régiment de Lanciers, 1040 Etterbeek

    Tarif : Gratuit

    Quand ?

    Vendredi 21 mai (18:00 à 22:00)

    Samedi 22 mai (10:00 à 22:00)

    Dimanche 23 mai (10:00 à 20:00)

     

     

     

     

     


    6 commentaires

  • Aujourd'hui, une recette printanière, même si le printemps se laisse encore un peu désirer !

     

    Hier après-midi, en allant faire quelques petites courses, j'ai eu l'agréable surprise de tomber sur des asperges sauvages dans le rayon des légumes.  Tiens, elles sont déjà là ?  C'est déjà le moment ?  Allez hop, dans le caddie vite fait !

     

    Omelette-asperges-sauvages_5.jpg


    Au menu du soir c'était donc omelette aux asperges sauvages.  Et l'homme de murmurer : "Mmmm…" (il adore les asperges sauvages).

     

    Recette ultra simplissime, vite faite, et excellentissime.  Nous nous sommes régalés.

     

    Omelette aux asperges sauvagesOmelette-asperges-sauvages_2.jpg

     

    Ingrédients pour 2 personnes :

     

    - 5 œufs (de poules qui courent toutes

      seules)

    - 3 càs de lait

    - poivre du moulin

    - 1 càc de sel aïoli des prés*

    - 200 g d'asperges sauvages (ici, du

      commerce)

    - 2 càs d'huile d'olive extra vierge

    - 2 tranches de jambon Ganda (facultatif)

     

    * Sel gris gros de Guérande, ail des ours feuilles, livèche

        feuilles (ache des montagnes), ortie feuilles, oignons, ciboulette, persil, poivre noir, blanc, vert...

     

    Réalisation :

     

    Couper le bout des tiges des asperges, les laver délicatement et les sécher dans un linge propre en évitant de les casser.

    Les couper en tronçons de ± 5 cm.

     

    Faire chauffer l'huile d'olive dans une poêle ant-adhésive et y faire revenir les asperges durant 8-10 minutes en mélangeant régulièrement.

     

    Pendant ce temps, casser les œufs dans un saladier.  Ajouter le lait, le poivre et le sel aïoli des prés.  Battre les œufs à la fourchette, mais pas trop.

     

    Verser le contenu du saladier dans la poêle.  Cuire l'omelette selon goût (chez nous, c'est toujours omelette baveuse).

     

    Servir l'omelette sans attendre, garnie ou non de jambon Ganda.

     

    Omelette-asperges-sauvages_3.jpg

     

    Le sel aïoli des prés donne un goût subtile très agréable à l'omelette.


    Bon appétit !


     

     


    9 commentaires

  • Encore une p'tite recette au fromach' pour se réchauffer avant de passer à des recettes plus printanières ?

     

    J'ai déjà fait cette flamme maintes fois et l'ai refaite il y a un peu plus d'une semaine, vu la météo.

    Cette flamme (recette trouvée sur Marmiton), est vraiment trop bonne !

     

    Flamme aux poireaux et MunsterFlamme poireaux munster 3

     

    Ingrédients pour 4 personnes :

    (perso, on la mange en plat de résistance à deux)

     
    - 1 pâte à pizza
    - 50 g de beurre
    - 5 blancs de poireaux
    - 1 munster
    - 2 grosses cuillères à soupe de crème

      épaisse
    - sel et poivre
    - graines de carvi (QS)

    Réalisation :

    Laver les poireaux, couper les parties vertes et ne conserver que les blancs.  Les détailler en rondelles.

    Préparer une fondue de poireaux.  Sur feu doux à moyen, faire fondre les poireaux dans le beurre sans les colorer.  Saler et poivrer.

    Quand les poireaux sont bien cuits, ajouter la crème.  Laisser réduire quelques minutes.

    Préchauffer le four à thermostat 6-7 (200°C).

    Etaler finement la pâte à pizza (pour ma part, j'achète de la pâte toute faite car je suis nulle en confection de pâtes, mais une pâte faite maison est nettement meilleure).  Faire un petit rebord de pâte, puis étendre la fondue de poireaux sur l'ensemble.

    Couper le munster en dés, et éparpiller le fromage sur toute la surface.  Saupoudrer de graines de carvi selon goût.

    Enfourner 30 minutes (selon le four) en surveillant la cuisson.

     

    Flamme-poireaux-munster_1.jpg

     

    Il n'y a plus qu'à déguster et se régaler.  Mmmm…

     

    A bientôt…





    5 commentaires