• En faisant les courses samedi, j'ai vu les premières asperges belges sur les étals (de serre certainement).  Je n'ai pu résister à la tentation malgré le prix "très élevé" de la botte de 500 grammes.  Tant pis, on n'a que le bien qu'on se fait !  Na !!!

     

    Celles-ci proviennent de Kampenhout, à côté de Malines.

     

    Je nous ai donc préparé des asperges à la flamande.  Je vous livre ici "ma" recette, qui est la même qu'on peut voir un peu partout sur le net et dans les livres de cuisine.

    Ultra simple à préparer, mais ô combien divin !  Mmhhh...  Nous nous sommes régalés.

     

    Mais avant de passer à ma recette, un peu de bla bla...!

     

    Même si l'asperge est un légume connu et apprécié dans maints pays, les Asperges de Lauris, de Loire ou du sud de l'Allemagne sont respectables en soi. Les seules, et les meilleures une fois pour toutes, sont dites de Malines, mais seulement de mi-mai à mi-juin.

    Même si elles proviennent plus souvent de Hesbaye ou du Limbourg. Pas grave, l'important étant qu'elles soient blanches, bien larges, craquantes et longues. La culture de l'asperge blanche est un peu compliquée, il faut couvrir la chose, pour qu'elle reste bien blanche, mais la nature de la terre que l'on mettra dessus va conditionner la texture de l'asperge. C'est d'ailleurs ce qui fait une grosse part de la supériorité définitive de l'Asperge nationale sur ses concurrentes. Je n'évoquerais même pas les asperges vertes, qui sont à l'asperge ce que la star ac est à la chanson française. Là où l'asperge est définitivement de chez nous, c'est lorsqu'elle devient à la flamande. Une préparation simple et délicieuse qui a longtemps fait le bonheur de nombreux restaurants de chez nous.
    Je ne résiste pas à l'envie de l'expliquer. Pour une vraie flamande, il faut : du beurre clarifié, des œufs durs, de la noix de muscade, du sel, du poivre et du persil fraîchement haché. Les asperges sont auparavant cuites à l'eau. Elles arrivent en salle, présentées classiquement protégées du froid par une serviette. C'est au maître d'hôtel de préparer la sauce à la minute devant le client. D'abord, il écrase les œufs à la fourchette. Quand ceux-ci sont bien émiettés, on ajoute le beurre, à l'œil, il faut que cela soit pâteux, pas liquide mais plus sec. L'assaisonnement se fait au goût, on goûte et on rectifie. On termine en ajoutant une grande quantité de persil. Le mélange doit être homogène, mais ne doit pas être une purée. On prend les asperges en les piquant dans le bout, près du talon, à l'aide de deux fourchettes. Elles sont déposées, têtes vers la gauche, et l'on place la sauce sur les tiges, plus ou moins au milieu. Anciennement, parce qu'elles étaient plus ligneuses, les asperges se mangeaient à l'aide d'une fourchette à poisson et de la main droite. Aujourd'hui, la qualité du produit est telle qu'il n'est plus vraiment utile de jouer à cela.

    Extrait de "Le goût des Belges" écrit par Eric Boschman et Nathalie Derny aux éditions Racine.

     

    Asperges à la flamande

     

    Ingrédients pour 2 personnes :

     

    - 1 botte d'asperges (500 g)

    - 2 œufs cuits durs

    - 2 càs bombées de persil plat haché

    - 50 g de beurre*

    - sel, poivre du moulin, muscade

     

    * D'habitude, j'utilise le double, si pas plus, de beurre.  Mais ici j'ai essayé de faire moins gras pour le chéri qui doit faire attention à sa santé.  C'était tout de même vraiment très très bon.

     

    Casser l'extrémité dure des asperges, les peler à l'économe, les laver, les ficeler en botte et les mettre à cuire à la vapeur "al dente" (pour ma part, j'ai une casserole "cuit-asperges").

     

    Ecraser les œufs durs à la fourchette.

    Dans un petit poêlon, faire fondre le beurre à feu doux.

    Quand le beurre est fondu, retirer le poêlon du feu.  Ajouter les œufs, le persil, saler, poivrer et muscader.  Bien mélanger.  Tenir au chaud à température très douce le temps de préparer les assiettes.

     

    Eponger les asperges dans un linge propre.  Les déposer sur les assiettes chaudes.  Verser la sauce par-dessus.

     

    Déguster !

    Apéritif, amuses-bouches  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    A bientôt...


    7 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique