•  

    Il y a déjà plus de 2 mois, j'ai fait cette recette de tartare de maatjes pour moi toute seule (encore une période où j'étais seule) car mon homme n'aime pas les maatjes.


    Je sais, j'ai pris un retard énorme dans la publication de mes recettes ! 

    Cela ne vaut quasi plus la peine que je les publie maintenant car elles ne sont (presque) plus d'actualité.  Mais je me dis que c'est toujours bon à prendre pour la prochaine saison ! 

     

    Mais avant de vous donner la recette, je vous mets une photo prise mardi soir en compagnie de l'excellent et très sympathique guitariste Sean Carney.  J'ai en effet été le RE-voir en concert à La Grenouille BLEUE avec mes copains blueseux que je n'avais plus vus depuis plus de 5 mois, la saison des concerts blues en salles étant au repos pendant les mois d'été, sauf pour les festivals de plein air.

     


    Je peux vous dire que cette soirée m'a fait un bien fou et m'a permis de me changer les idées.

     

    Tartare de maatjes

     

    Ingrédients pour 1 personne :

     

    - 2 maatjes (filets) hollandais

    - 10 brins de ciboulette ciselés

    - 2 càc d'huile d'olive extra vierge

    - 2 càc de vinaigre de lavande

    - 1 càc de moutarde à l'ancienne

    - 3 tomates San Marzano épépinées, bien égouttées et coupées en petits dés

    - feuilles d'une branche de persil plat, ciselées

    - poivre 5 baies (du moulin)

    PAS de sel !

     

    Réalisation :

     

    Couper les filets de maatjes en petits morceaux.

    Mélanger tous les ingrédients dans un petit saladier, et entreposer au frigo le temps que la préparation soit bien fraîche.

     

    Egoutter au maximum* et dresser sur assiette à l'aide d'un emporte-pièce.

     

     

    * J'ai égoutté du mieux que j'ai pu, mais il en sort toujours du jus (on le voit d'ailleurs très bien sur la photo).  C'est dommage, parce que ce n'est pas très présentable.  En plus, la photo est floue...

     

    Mis à part les problèmes de jus et de photo, je me suis régalée !


     

     


    6 commentaires
  •  

    Une petite réapparition aujourd'hui pour vous dire que je vis toujours, même si je délaisse mon blog depuis plus d'un mois (ça, vous l'aurez certainement remarqué) pour cause de "nouveau" célibat. 

    Mon chéri est maintenant en institut de revalidation depuis le 12 octobre jusque ??? (on ne sait pas encore).  Du coup, je n'ai pas trop de temps libre pour aller sur l'ordinateur, pas trop l'envie non plus.  J'ai aussi plein de choses à faire en plus des allers-retours pour aller rendre visite à mon chéri.  Et je n'ai également pas trop le moral, avec de temps en temps des jours de cafard aussi.

    Bon, j'arrête là !  Mais je vous assure que la vie est parfois très très dure, et je sais de quoi je parle...

     

    Mais la vraie raison de ce billet, c'est la triste nouvelle qui est tombée hier !

    J'ai décidé de prendre le temps de publier ce petit billet car je suis très touchée.

     

    Diane, que j'ai eu le plaisir de rencontrer fin août lors d'une journée blogueuses et blogueurs culinaires organisée à Bruxelles aux Jardins de Pomone, a rejoint les étoiles... beaucoup trop tôt.


    Je ne peux m'empêcher d'en parler tant elle m'avait impressionnée.  Je n'oublierai jamais que ce jour-là, nous avions beaucoup ri et papoté ensemble.  J'ai gardé un très bon souvenir de ce petit boute-en-train.  Diane savait communiquer sa joie de vivre, avait le don de faire rire tout le monde.  Elle était unique !

     

    Je suis profondément bouleversée par la nouvelle (elle m'avait dit qu'elle attendait une nouvelle greffe).  Malheureusement, cette fois-ci cela s'est mal terminé...

     

    Elle laisse derrière elle des êtres chers qui l'aimaient tant : Nicolas, son Nono et ses proches.

    J'ai du mal à trouver les mots pour exprimer ce que je ressens, mais tous mes vœux accompagnent les personnes que je viens de citer, à qui je souhaite beaucoup de courage.

    Live must go on...

     

    Au revoir Diane...  Ta bonne humeur et tes rires resteront à jamais gravés dans nos cœurs.

          Aux Jardins de Pomone

    le 29 août 2009



    5 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires